Onichimowska, Anna / Héro, mon amour

Publié le par Bib

9782844207739-0-2009220995.jpg c. Thierry Magnier

 

Héro, mon amour est un roman psychologique fort et sensible autour de la mort. Construit d'abord à plusieurs voix, le récit évoque "l'avant" puis on cède la parole à Jacek dans une seconde partie, c'est "l'après. Chaque chapitre est alors introduit par un subtile et magnifique haïku, reflet des sentiments de Jacek. C'est l'occasion de plonger plus finement encore dans l'univers mental de ce dernier. Marqué à jamais et déchiré, il se sent coupable de la mort de Michal, son jeune frère, à peine âgé de six ans.

Sa famille ne l'aide pas. Peu écouté auparavant, il est rejeté par ses parents qui le culpabilisent sans cesse, entrainant la destruction de leur second fils sans s'en rendre compte, plutôt que de l'extirper de la voie dans laquelle il s'est engagé.

Héro, mon amour se situe en Plogne, mais le thème qu'il aborde : les addictions qui peuvent détruirela vie, non de ceux qui en abusent mais de ceux qui les subissent, est le reflet de toute la situation mondiale vis-à-vis de ces substances perçues comme un moyen de liberté et qui nous enferme en réalité en nous même.

Loin d'être un texte qui dénonce uniquement et polimiquement cette consommation, Héro, mon amourest une mise en scène subtile des dégats, et ne porte aucun jugement : au lecteur de déduire ce qu'il faut lmire entre les lignes.

Le roman est touchant et Jacek est un personnage attachant, autant que son jeune frère, dont la disparition provoque un sentiment de tristesse en nous. Un roman qui va droit au coeur, coup de poing sur les drogues. Même celles que l'on croit les moins dangereuses peuvent tuer et c'est sans doute cela qu'il faut retenir de ce livre. Il rappelle que face à la difficulté de vivre, les drogues ne sont en aucun cas une ressource dans laquelle l'homme peut trouver refuge. Un très beau roman intimiste.

 

Alia

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article