Andreas Eschbach, le renouveau de la science-fiction allemande

Publié le par jeune et je lis

 

Lorsque le comité ado découvre en 2009 le très réussi En Panne Sèche d’Andreas Eschbach, ce dernier n’en est pas à son coup d’essai.

 

En effet, En Panne Sèche est le 8ème roman de l’auteur allemand qui s’était notamment illustré avec Des Milliards de tapis de cheveux, sorti en 1995 en Allemagne, qui a reçu de nombreux prix: Prix Bob Morane, Grand Prix de l'imaginaire et Prix allemand de science-fiction.

Cette année, l’auteur nous propose deux titres destinés à un public ado : Un don presque mortel et Black*out, premier volume d’une trilogie.


Avec Andreas Eschbach, traduit dans plusieurs langues, c'est la science-fiction allemande qui revient sur le devant de la scène, et de façon tout à fait réjouissante !

 

 

Un don presque mortel, 2011


don presque mortelMarie a 17 ans et mène une vie ordinaire dans une petite ville d'Allemagne jusqu'à sa rencontre avec Armand, un jeune Français de son âge qui est recherché par les autorités pour ses dons télékinésiques. Par la force de la pensée, il déplace les objets et peut même étrangler à distance. Prise en otage, Marie se lie à Armand et le suit dans une fuite désespérée pour échapper à la police.

 

Notre avis : Andreas Eschbach, lauréat des prestigieux prix littéraires en Allemagne et à l’international, nous livre ici un roman en forme de cavale, dans lequel on se plonge avec grand plaisir. Entre Jason Bourne et très proche du Being de Kevin Brooks (dont Lirado a fait une critique ici), l’intrigue n’est certes pas nouvelle mais reste cependant bien menée et réjouissante.

 

 

Black*Out, 2011


blackoutChristopher Kidd, un hacker célèbre, tente de rejoindre avec deux enfants un groupe de marginaux afin de venir en aide à son leader, Jeremiah Jones, qui est la cible du FBI en raison de son discours qui dénonce les modes de vie modernes.


Notre avis : Premier tome d’une trilogie, Black Out nous entraîne dans un monde qui peut basculer à tout moment. Apologie d’un retour à la nature, dénonciation d’une technologie dangereuse, les thèmes abordés dans Black Out ne sont pas sans rappeler ceux du très bon En Panne Sèche. Malgré quelques incohérences, c’est un roman divertissant et intelligent, par un auteur qui se lance dans la science-fiction pour ados !

 

En panne sèche, 2009


en-panne-seche.jpgMarkus Westermann est un jeune Allemand ambitieux qui veut faire carrière en Amérique. Il rencontre un vieux technicien de forage autrichien, Karl Walter Block, qui lui explique qu'il a mis au point un nouveau procédé. Markus s'associe alors avec lui dans la création d'une société de prospection. Les deux hommes sont rapidement engagés par des Saoudiens.


Notre avis : Andreas Eschbach imagine ce qu’il se passerait si le pétrole venait à manquer. Roman extrêmement bien documenté et haletant, En Panne sèche est d’un réalisme effrayant mais délivre cependant  un message d’espoir et de solidarité.

 

 

Bonnes fêtes et très bonnes lectures !

Publié dans Nous avons aimé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article