François Bon : auteur

Publié le par Bib


En mars 2006 François Bon  nous faisait l'amitié de répondre au questionnaire du portrait de lecteur. A l'occasion de la résidence de l'auteur à la Médiathèque de Bagnolet, nous vous proposons de lire ou de relire ce portrait.

1-Que lisez-vous en ce moment ?  Je ne lis jamais un seul livre à la fois. J’ai bien apprécié, récemment, les Improvisations sur Rimbaud de Michel Butor. Point de vue très neuf pour revisiter l’homme aux « semelles de vent ». Depuis plusieurs mois j’ai entrepris une relecture complète, chronologique, de Henri Michaux. C’est le meilleur qu’on puisse obtenir de la littérature : que ça devienne un virage de votre vie. Pour moi, l’hiver 2006 restera l’hiver où j’aurai lu intégralement Michaux. Je peux dater comme cela la plus grande partie de mes meilleures lectures, depuis mon enfance et mon adolescence. L’an passé, c’est Marguerite Duras qui avait été ma « grande » lecture.

2- Y a-t-il un endroit où vous aimez lire ?  Autrefois, n’importe où, et j’avais toujours un livre avec moi. Maintenant, plutôt à des heures fixes. Chez moi, l’après-midi, pour Michaux. Le soir, avant de m’endormir, un peu de Saint-Simon. Quand je suis en train, à l’hôtel ou voyage, je mets souvent un livre de poésie dans mon cartable.

3- Quel est votre plus vieux souvenir de lecture ? Il reste des images très précises d’album de jeunesse. Un livre de pliages de papier reste aussi à cette très grande distance. Avoir aimé collectionner les Rouge et Or, puis la Bibliothèque Verte, puis la Bibliothèque de l’Amitié. Les livres de prix reliés rouges de ma mère à l’école normale d’instituteur de Luçon (Anna Karénine). Après, Le Grand Meaulnes, Jules Verne., Edgar Poe.  

4- Que lisiez-vous étant adolescent ? L’adolescence a commencé, en fin de 4ème, quand j’ai reçu en livre de prix le Rouge et le Noir et Steinbeck. J’ai relu Stendhal après une fois par an. Un autre grand virage a été Balzac, vers quinze ans, et Kafka à dix-sept. Après j’ai arrêté de lire et j’ai repris à vingt-six ans.

5- Avez-vous un livre de chevet ?  Sur ma table de chevet, j’ai toujours une PILE de livres, je ne serais pas bien sinon. Il y a toujours un tome de Saint-Simon, Souvent un Balzac, avant hier soir, j’ai eu envie d’un Maupassant. Souvent aussi un livre de science (en ce moment l’astrophysicien Trinh Xuan Thuan : « Origines », en Folio Sciences, un régal, accessible et ECRIT), je n’en lis pas beaucoup chaque soir, mais j’essaye un petit peu tous les soirs, et ça avance. Mais je finis toujours par de la littérature.

6- Quels sont vos auteurs préférés ? On peut avoir des affinités, des fraternités, des amours (comme quand Kafka et Proust dansent ensemble dans un film de Fellini). Il y aussi des auteurs qui sont des ateliers obligatoires, Rabelais, Baudelaire. Mais pour écrire soi-même il faut considérer la littérature en bloc, l’appréhender comme mouvement, où chaque auteur accomplit sa petite parcelle. C’est la littérature, qui est l’auteur préféré.

7- Le fait de travailler avec le public adolescent a-t-il une signification particulière pour vous ? Chaque fois que je mène un atelier d’écriture, comme en ce moment à Pantin* dans un centre d’apprentissage, avec de jeunes coiffeuses, de jeunes mécaniciens, j’ai l’impression d’un dialogue profond avec l’adolescence, et de recevoir beaucoup. Voir mon site : www.tierslivre.net  :


(*portrait réalisé en 2006)

 

Pour en savoir + sur la résidence de F. Bon à Bagnolet :

http://laboratoiref.bon.over-blog.com/


Publié dans Portraits de lecteurs

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

dissertation 22/01/2010 14:55


I have been visiting various blogs for my dissertation research. I have found your blog to be quite useful. Keep updating your blog with valuable information... Regards